Posts Tagged ‘GPS

30
Avr
13

Coca-Cola App Reaches Mobile Employees

Before every employee (brought or was issued) a mobile device, they were pretty much expected to haul their laptop or utilize the hotel business center while on the road. Such was the case in 2006 when Coca-Cola built an internal travel management system to help enforce compliance on corporate policy around travel requirements. read more

Source : Mobile Enterprise

Share Via : AddThis

04
Avr
13

Réalité Augmentée : Recon Instruments Mod Live HUD review

For serious skiers and snowboarders the Recon Mod Live is a fun and useful device

Looking for a little « extra feedback » in your life? Don’t call your therapist or that special friend who’s always been there for you. Call Recon Instruments, because they’ve got just the ticket, especially if you’re a snow sports junkie. It’s called the Mod Live HUD, and it’s going to give you all the stats, maps, apps and chats you can handle. read more

Source : TechRadar

Share Via : AddThis

19
Avr
11

Les téléphones intelligents, gadgets indispensables ou forme d’esclavage moderne?

En France, près de 10 millions de personnes sont équipées d’un téléphone intelligent, une innovation technologique et ludique qui peut aussi laisser un arrière-goût amer à certains salariés rendus corvéables à merci par ce «cadeau» de leur employeur.

Il n’est pas de bon ton de critiquer le précieux «joujou» (iPhone, Blackberry, Android, etc.) fourni par le patron. Une avocate travaillant à Paris pour un grand cabinet anglo-saxon, indique ainsi sous le couvert de l’anonymat que dans sa profession, «le téléphone intelligent est quasi obligatoire» et «fait généralement partie d’un ensemble d’objets offerts lors d’une nouvelle entrée en fonction».

Selon elle, avec cet outil, les avocats sont «tenus de répondre à toute heure du jour et de la nuit», et «il est de plus en plus difficile de déconnecter» y compris le soir et le week-end.

Nicole Turbé-Suetens, experte en télétravail du réseau Distance expert, indique que «des salariés commencent sérieusement à songer» à exiger le paiement des heures supplémentaires liées aux téléphones intelligents.

Des actions ont été lancées aux États-Unis, mais pas en France, où il n’y a pas de jurisprudence pour l’heure.

Selon elle, les smartphones sont «une arme à double tranchant», offrant à la fois «liberté car c’est un formidable outil de mobilité», et «dépendance car du fait que les collègues, et surtout le directeur, savent que le possesseur d’un téléphone intelligent peut « travailler » sur son téléphone, ils peuvent céder à la facilité d’en abuser».

Pour Mme Turbé-Suetens, «les dérives atteignent un niveau d’alerte car la vie privée n’est plus respectée dans bien des cas».

Thierry Venin, chercheur au CNRS qui s’apprête à soutenir une thèse sur le lien entre les technologies de l’information et de la communication (TIC) et le stress au travail, estime qu’«il y a encore un marqueur social de gratification de recevoir un truc un peu à la mode».

En même temps, dit-il, les cadres, même s’ils sont «très ambivalents», les téléphones intelligents étant «très addictifs», font clairement le lien entre téléphones intelligents et stress.

La CFE-CGC a effectué une enquête en novembre 2010 via Opinonway montrant que 28% des cadres disposent d’un téléphone intelligent.

Si 70% d’entre eux disent bénéficier d’un droit à la déconnexion lorsqu’ils sont en congé, le chiffre passe à 64% en week-end et 58% en soirée.

Aussi, le syndicat a réclamé l’édition de chartes sur l’usage de ces outils numériques et le paiement des heures supplémentaires.

M. Venin évoque «un bogue sociétal». Selon lui «avec autant de machines, on devrait tous avoir les doigts de pieds en éventail et jamais on n’a entendu autant de gens se plaindre d’être débordés».

Pour le chercheur, il «semble énorme que le lien ne soit pas fait entre le stress et les TIC, puisque ça a complètement modifié nos façons de travailler».

France Télécom a été la première entreprise à clairement établir ce lien.

Un accord conclu en mars 2010 stipule ainsi qu’afin de prévenir «l’usage de la messagerie professionnelle, le soir, le week-end et pendant les congés, il est rappelé qu’il n’y a pas d’obligation à répondre pendant ces périodes».

M. Venin pointe «une inféodation de l’homme à l’outil» et espère que l’avenir va permettre de retrouver « un peu plus de sagesse», même s’il pense qu’«on peut encore faire pire».
Parmi les vices cachés du téléphone intelligent, le chercheur pointe aussi le fait qu’ils peuvent «être détournés par certains employeurs qui en font une « laisse électronique »», utilisant la fonction GPS pour traquer leurs salariés.

«Cela touche déjà depuis quelques années les chauffeurs-livreurs et autres VRP « tracés » à la seconde près par leur entreprise», met-il en garde

Share Via : AddThis

02
Avr
10

WOW tu dis… non t’as encore rien vu… check this out… nice nice nice

26
Mar
10

Une compagnie japonaise lance un cellulaire détachable

NTT DoCoMo annonçait ce matin au Japon le lancement de son téléphone magnétique… séparable.

La particularité de l’appareil de DoCoMo réside dans le fait que le téléphone peut être partagé en deux parties.

D’une main, on peut tenir la partie «clavier» et de l’autre, la partie « écran tactile ».

Son concurrent Fujitsu avait présenté en novembre dernier un appareil semblable.

Selon le fabricant NTT DoComo, il s’agit du premier téléphone du genre dont les deux parties peuvent communiquer ensemble au moyen d’une technologie sans fil Bluetooth.

Il est alors facile, selon ses concepteurs, de discuter avec l’appareil sur l’oreille tout en prenant des notes ou en naviguant sur Internet pendant ce temps.

Considéré haut de gamme, l’appareil est également pourvu d’un GPS et d’un appareil photo.

On peut y greffer en option un projecteur vidéo permettant d’afficher en grand format sur un mur des présentations, photos ou tout vidéo glané sur le web, par exemple.

25
Mar
10

Le marché des applications mobiles devrait tripler en deux ans

Les marché des applications pour téléphones et autres appareils portables devrait presque tripler d’ici à 2012, pour atteindre 17,5 milliards de dollars, ce qui présage que l’internet mobile «éclipsera» la navigation sur ordinateur, selon une étude publiée mercredi.

Alors qu’un peu plus de sept milliards d’applications ont été téléchargées en 2009, il devrait y avoir 50 milliards de téléchargements en 2012, selon un étude réalisée par le cabinet Chetan Sharma pour le compte de GetJar, la deuxième plus grande boutique en ligne d’applications.

«Il est facile de voir que les applications mobiles éclipseront l’internet traditionnel sur ordinateur fixe», a indiqué à l’AFP le directeur général de GetJar, Ilja Laurs.

Les applications mobiles existent depuis la fin des années 1990, mais c’est vraiment le lancement de l’«App Store» par Apple, destinée aux téléphones iPhone et aux baladeurs iPod Touch, qui a été l’élément déclencheur de leur essor, en 2008.

Actuellement, le marché est évalué à environ 6 milliards de dollars, mais son expansion est assurée: les entrepreneurs de l’internet se précipitent pour développer une multitude de fonctionnalités permettant d’exploiter au maximum les ressources des appareils portables, leur écran tactile, leur appareil photo intégré ou leur localisation GPS.

GetJar assure déjà que 17% de ses clients passent plus de temps à surfer le web sur leur appareil portable que sur leur ordinateur, les utilisateurs d’iPhone étant les plus en pointe: ils dépensent plus d’argent et de temps en programmes pour leur téléphone qu’en musique.




Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 724 autres abonnés

Follow Us

                   

Didjet : Calendar

août 2017
L M M J V S D
« Mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Didjet : Tweets

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.