Archive for the 'NFC / RFID' Category

01
Août
11

When RFID meets Social: Ushuaïa Beach Hotel Facebook integration

When RFID meets Social

Share Via : AddThis

Publicités
05
Mai
11

Paiement sans contact, un succès à Nice

L’émetteur de cartes bancaires Visa Europe France a jugé jeudi que l’expérimentation du paiement sans contact, un an après son lancement à Nice, était un succès propre à encourager la perspective d’un déploiement massif et rapide de cette technologie en France.

«Nous sommes très content du déploiement à Nice, il commence à y avoir de l’usage», a déclaré à l’AFP Catherine Desbons, directrice marketing et communication de Visa Europe France, laissant envisager «un déploiement au niveau national dans l’année et les années à venir».

Les modes de paiement sans contact reposent sur l’utilisation d’une carte ou d’un téléphone mobile, communiquent avec les terminaux de paiement à l’aide d’une antenne permettant d’émettre des communications selon le protocole «NFC» (Near Field Communication) prévu pour fonctionner à très faible distance, de l’ordre de quelques centimètres.

L’initiative menée depuis mai 2010 à Nice se voulait un test grandeur nature pour le développement futur de la technologie sans contact sur carte bancaire mais aussi sur téléphone mobile. Elle est le fruit d’une association entre les banques, des prestataires techniques, des collectivités locales, des entreprises.

Le projet sert de tremplin au mode de paiement sans contact par carte à plus grande échelle et à déployer un réseau d’acceptation de terminaux de paiement sans contact auprès des commerçants.
Ainsi selon Mme Desbons, 200 000 cartes dotées de la fonctionnalité sans contact ont été émises à Nice et dans sa région et 2800 transactions sans contact ont été réalisées. Ce volume «est en forte croissance tous les mois», assure-t-elle.

Plus de 1500 commerces de proximité de Nice et appartenant à des chaînes (boulangeries, cafés, kiosques à journaux, restauration rapide, pharmacies, supermarchés) sont équipés désormais d’un terminal acceptant les paiements sans contact.

Share Via : AddThis

04
Mai
11

Samsung Nexus S: la douce revanche de Google

Mis en vente à mi-avril au Canada, le Nexus S, de Samsung, est le deuxième téléphone intelligent conçu directement par Google. Reprenant là où le Nexus One a laissé, ce nouveau modèle phare de la gamme Android incarne une évolution importante pour ce système d’exploitation mobile.

Le Nexus S est le premier téléphone mis en marché avec Android 2.3, alias Gingerbread. Cette nouvelle évolution met à profit quelques nouveautés non seulement logicielles, mais également matérielles. Par exemple, le Nexus S est doté d’une antenne NFC, technologie de communication de proximité entre appareils électroniques qui permettra, sous peu, d’effectuer une foule de transactions d’un rapide mouvement du poignet, à partir de son téléphone mobile.

Au Canada, les sociétés bancaires et d’autres, comme la société Interac, n’attendent que le déploiement de cette technologie afin d’offrir des applications de paiement mobile sans contact.

D’autres nouveautés d’Android 2.3 comprennent une nouvelle palette de couleurs plus élégante, l’intégration des services de téléphonie IP, comme Skype, à même les fonctions d’appel (pratique pour économiser sur les minutes de son forfait), un clavier revu afin d’être un peu plus ergonomique (mais malheureusement pas offert en Canadien français sur le modèle essayé), un gestionnaire des tâches accessible à même le menu de la page d’accueil et quelques effets visuels et animations graphiques qui rendent l’appareil plus agréable à utiliser.

Comme on peut le constater, ces améliorations ne sont pas révolutionnaires. D’ailleurs, il manque toujours cette application d’appels vidéo qui tirerait profit des caméras numériques frontales installées sur la plupart des appareils Android actuellement en marché.

Normal : il s’agit d’une mise à niveau qui n’a pas la même teneur qu’une nouvelle génération complète du système, ce qu’on peut dire d’Android 3.0, le système conçu pour les tablettes numériques.
Côté matériel, le Nexus S ne détonne pas des produits de la gamme Galaxy de Samsung. En fait, il ressemble aussi drôlement au Focus, un téléphone animé par Windows Phone 7, de Microsoft.

Cela dit, quelques exclusivités font du Nexus S un appareil unique : d’abord, c’est le premier du genre à être doté d’un écran tactile courbé (de 4 pouces), utilisant la technologie Super AMOLED de Samsung, particulièrement vive et colorée. Il a aussi droit au processeur Hummingbird à 1 GHz de Samsung, très rapide, ainsi qu’à une pile dont l’autonomie est spectaculaire, atteignant facilement 20 heures d’une utilisation normale.

Ce sont peut-être des détails, mais ils font du Nexus S un des téléphones les plus performants sur le marché. Sans avoir la gueule d’un iPhone 4, il a certainement la mécanique pour rivaliser avec les produits les plus sophistiqués vendus au Canada. À un prix, il faut le dire, qui est tout à fait concurrentiel : de 100 à 500 dollars, selon qu’il est vendu avec ou sans entente ferme avec un fournisseur de services sans fil.

En revanche, l’absence d’une fente pour cartes Micro SD (limitant sa mémoire aux 16 gigaoctets installés d’office), la quasi-inutilité de la technologie NFC et l’état chaotique du Marché d’applications du système Android sont des défauts qui en agaceront sans doute plus d’un.

Source: Alain McKenna

Share Via : AddThis

09
Fév
11

Visa prend de l’avance sur le paiement sans contact avec la iCarte

Depuis mai dernier, Orange teste à Nice son Pass Cityzi. Il s’agit d’un moyen de paiement sans contact utilisant le NFC (Near Field Communication, comprenez « communication en champ proche »), technologie de communication sans-fil à haute fréquence et à courte portée. Cette méthode permet de régler ses achats simplement en passant son téléphone mobile devant une borne, sans composer de code confidentiel. Pour que cela fonctionne, il faut tout d’abord un mobile compatible (c’est à dire intégrant une puce NFC) et que le commerçant offre cette possibilité (en ayant un terminal de paiement sans fil). Or, si les fabriquants travaillent sur des nouveaux modèles intégrant un module compatible NFC, rares sont déjà commercialisés.

Visa, constatant la volonté de l’Europe à passer à ce moyen de paiement, a souhaité prendre de l’avance sur les fabricants et proposer dès maintenant un système permettant d’intégrer un module NFC sur un iPhone. Après une collaboration avec Wireless Dynamics, qui dévelope des produits basés sur les technologies NFC et RFID, Visa Europe vient de dévoiler cet accessoire, baptisé iCarte. Il est présenté sous forme de dongle à brancher directement sur un iPhone 4, 3GS ou 3G. Il intègre une antenne et une puce Visa, et fonctionne avec l’application Visa Mobile for iCarte App, disponible sur l’Appstore.

Sandra Alzetta, responsable de l’innovation de Visa Europe, commente « Etant donné que le manque d’appareils compatibles avec les services de paiement sans contact est aujourd’hui un obstacle pour son adoption, nous avons dû surmonter le problème en apportant la technologie à l’iPhone déjà dans la poche des utilisateurs ». Reste à savoir si les utilisateurs sont prêts à brancher un matériel supplémentaire sur leur iPhone pour pouvoir bénéficier de ce service. De plus, il faudra que les commerçants proposent ce service, et donc soient équipés du terminal de paiement nécessaire.

La iCarte se déploie dans un premier temps en Turquie, avec l’opérateur mobile TurkCell et la banque Yapi Kredi. Visa Europe va démarcher les opérateurs et banques partenaires dans d’autres pays comme la France, l’Espagne, la Suisse, l’Angleterre, l’Italie et la Pologne. Nous l’aurons compris, cette solution n’est que temporaire en attendant l’arrivée des mobiles directement équipés de puces NFC. Mais ceci pourrait permettre l’équipement, petit à petit, de nos commerçants en terminaux « sans contact », et de commencer à rattraper le retard que nous avons par rapport à l’utilisation qui en est déjà faite au Japon ou aux USA.

Source: Cédric DEPOND

Share Via : AddThis

21
Déc
10

La croissance du mobile en 2010

Cette semaine on vous propose une vidéo qui présente les chiffres illustrant la forte croissance du mobile en 2010.

Share Via : AddThis

23
Nov
10

alliance pour le développement du paiement par téléphone

Trois des principaux opérateurs de téléphonie mobile aux États-Unis, Verizon Wireless, AT&T et T-Mobile, ont annoncé mercredi la formation d’une coentreprise qui devrait faciliter l’expansion des systèmes de paiement sur téléphone portable.

La coentreprise baptisée Isis sera «un réseau national de commerce sur portable visant à fondamentalement transformer la façon dont les gens font leurs courses, paient et économisent», selon un communiqué des opérateurs.

Le système reposera sur la technologie sans contact NFC («Near Field Communication»), insérée dans certains téléphones.

Lundi soir, le PDG de Google Eric Schmidt avait donné un aperçu d’un nouveau téléphone portable permettant de payer en magasin grâce à une puce NFC intégrée, qu’il suffirait d’approcher d’un lecteur équipé de la même technologie.

«Vous pourrez emporter ces téléphones portables qui pourront faire du commerce», avait-il dit en montrant un prototype sans marque lors d’une conférence à San Francisco. À terme, avait-il indiqué, le téléphone pourrait remplacer la carte de crédit. «Dans le milieu on appelle ça tap-and-pay» (tapoter et payer).

Le directeur général d’Isis, Michael Abbott, a expliqué dans le communiqué des opérateurs que ce nouveau réseau, «grâce à des relations nouées avec des commerçants, apportera une façon de faire des achats meilleure, plus pratique, plus personnalisée».

«Les paiements mobiles seront à la base de notre offre, mais ce n’est que le début. Nous prévoyons de créer un portefeuille mobile qui à terme supprimera la nécessité d’avoir de la monnaie, des cartes de crédit ou des cartes bancaires sur soi, ou des cartes de fidélité, des coupons de réduction et des cartes de transport», a-t-il ajouté.

Il a précisé que le déploiement commercial du réseau était prévu dans 18 mois, en commençant par des «marchés clés».

Isis travaille avec le réseau de commerçants utilisant la carte de paiement Discover, déjà acceptée dans sept millions de points de vente aux États-Unis, pour développer l’installation de ce système. Une filiale de Barclays devrait être le premier émetteur partenaire d’Isis.

«Nous pensons que nous aurons l’ampleur nécessaire pour lancer le commerce portable à grande échelle», a déclaré M. Abbott, cité dans le communiqué.

«Au début, nous prévoyons de tirer le meilleur parti de l’infrastructure nationale de Discover, et l’expertise de Barclaycard dans les paiements sans contact», a-t-il dit, mais « à terme, Isis sera accessible à tous les commerçants, banques et opérateurs intéressés ».

La technologie NFC permet d’échanger des données entre deux appareils équipés de cette technologie se trouvant à quelques cm de distance. A la différence de la technologie Bluetooth, il n’est pas nécessaire de les programmer spécialement pour qu’ils communiquent entre eux.

La technologie NFC est jugée prometteuse par de nombreux secteurs. L’an dernier la compagnie Air France l’avait testée pour supprimer l’impression de cartes d’embarquement

Share Via : AddThis

08
Nov
10

Dans un hôtel de Stockholm, le téléphone remplace la clé de la chambre

Formalités d’arrivée et de départ, mais également ouverture de la porte de sa chambre sans autre clé: le téléphone peut tout faire dans un grand hôtel de Stockholm qui mène une expérience pilote sur de nouvelles applications pour mobiles.

Un appareil spécialement équipé de la technologie NFC (Near Field Communication ou communication en champ proche) et du logiciel adéquat est remis à un certain nombre de clients de cet hôtel de la capitale suédoise.

Ceux-ci effectuent normalement leur réservation puis obtiennent confirmation sur le mobile. Ils peuvent dès lors effectuer les formalités d’arrivée avant même d’être à l’hôtel et recevoir dans la foulée une clé électronique sur le combiné.

Plus besoin de passer par la réception, le client monte dans sa chambre et présente le mobile devant la serrure équipée d’un lecteur: la porte s’ouvre.

En partant, la porte se verrouille et lorsque le client a effectué les formalités de départ, toujours par téléphone, la clé électronique est annulée automatiquement.

«Chez TeliaSonera, nous étudions de nombreuses utilisations possibles du téléphone mobile facilitant la vie», explique le responsable de la division Recherche et innovation de l’opérateur télécom suédois, Johan Wickman, dans un communiqué.

«La technologie NFC, associée à d’autres technologies incorporées, donne une nouvelle dimension au téléphone mobile qui ouvre de nouvelles perspectives de croissance», poursuit M. Wickman dont le groupe est partenaire de l’expérience avec notamment le serrurier suédois Assa Abloy et l’hôtel Clarion.

Selon TeliaSonera, l’expérience a débuté le 1er novembre et doit durer quatre mois. Elle pourrait être étendue à «d’autres établissements hôteliers ainsi qu’à des immeubles commerciaux et résidentiels», selon le communiqué.

Assa Abloy précise que l’objectif de cette expérience, une «première mondiale», est de «récupérer des commentaires de la part des clients et des utilisateurs des téléphones équipés de la technologie NFC».

La NFC permet la transmission sans fil de données à courte distance (moins de 10cm).

Share Via : AddThis




Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 724 autres abonnés

Follow Us

                   

Didjet : Calendar

décembre 2017
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Didjet : Tweets

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.