Archive for the 'Symbian' Category

21
Fév
12

DIDJET CHERCHE 10 DÉVELOPPEURS (WEB/MOBILE)

Didjet, agence interactive offrant des solutions mobiles sur mesure, est à la recherche de développeurs pour son bureau de Montréal. Didjet offre un environnement de travail vivant, stimulant et collaboratif où la contribution de chacun est reconnue, en plus d’offrir des avantages uniques à tous les membres de son équipe.

Sommaire du poste

  • Participer activement à la conception et au développement d’applications innovatrices au sein d’une équipe multidisciplinaire
  • Participer à la rédaction des cahiers de charges
  • Participer à la rédaction des schémas d’applications complexes
  • Développer, déployer, expérimenter et supporter les applications en environnement de test et de production

Exigences/compétences recherchées

Essentiel :

  • Bilingue (français – anglais)
  • Avoir au moins un an d’expérience en programmation
  • Très bonne connaissance de la programmation orientée-objet
  • Être familier avec la programmation web PHP, XML et JSON et/ou C#, .NET
  • Connaissance des normes de programmation

Atout :

  • Connaissance de HTML5, CSS3, JavaScript et autres technologies modernes
  • Connaissance de la programmation mobile Android, BlackBerry et Windows Phone

Aptitudes requises :

  • Il est essentiel d’être passionné des nouvelles technologies, motivé d’apprendre et d’innover
  • Être apte à travailler de manière autonome et en équipe dans un environnement actif de développement multidisciplinaire
  • Aptitude à travailler sous pression
  • Désir de livrer des produits de qualité et souci du détail
  • Faire preuve de débrouillardise, d’organisation, de flexibilité et de rigueur

Instructions supplémentaires

Si cette offre vous intéresse et que vous aimeriez vous joindre à l’équipe Didjet, faites-nous parvenir votre curriculum vitae et une lettre de motivation par courriel à hr@didjet.com

21
Déc
10

La croissance du mobile en 2010

Cette semaine on vous propose une vidéo qui présente les chiffres illustrant la forte croissance du mobile en 2010.

Share Via : AddThis

29
Oct
10

Apple autorise l’utilisation de Flash dans le développement d’applications

Apple a annoncé qu’elle avait révisé les conditions de développement d’applications iOS pour son App Store. Les développeurs pourront utiliser Flash d’Adobe pour concevoir leurs applications et l’entreprise américaine dévoilera au grand jour les règles d’approbation des applications qui lui sont soumises.

D’après le communiqué d’Apple, les restrictions appliquées au développement d’applications iOS seront assouplies, afin de donner davantage de liberté aux développeurs. Cette annonce implique que ces derniers pourront utiliser des logiciels tiers pour développer des applications tant pour l’App Store d’Apple que pour des concurrents tels qu’Android de Google ou Blackberry OS.

Cette permission est accordée, «tant que les applications qui en résultent ne téléchargent pas de code extérieur. Ceci devrait donner aux développeurs la flexibilité dont ils ont besoin, tout en préservant le niveau de sécurité que nous jugeons adéquat», explique Apple.

Le logiciel Flash d’Adobe pourra donc être utilisé pour développer des applications, sans être pour autant utilisable par le navigateur de l’iPhone ou de l’iPad pour afficher des vidéos. L’année dernière, Apple avait remis en question la stabilité et la sécurité de la technologie d’Adobe, en prétendant notamment qu’elle était aussi dépassée que la disquette.

De plus, Apple révèlera aux développeurs les critères d’approbation de leurs applications iOS, dans le but qu’ils comprennent mieux le processus de validation et les raisons des refus (violence, pornographie, applications trop énergivores, etc.). «Nous rejetterons les applications dont nous pensons que le contenu ou le comportement dépasse les limites», indique Apple dans son communiqué, mais sans préciser la nature de ces limites.

L’App Store d’Apple propose plus de 250 000 applications gratuites et payantes et revendique plus de 6,5 milliards de téléchargements

Share Via : AddThis

28
Oct
10

Nokia présente sa «riposte» à Apple et Google

Le fabricant de téléphones cellulaires Nokia a présenté à Londres trois nouveaux téléphones intelligents.

L’entreprise finlandaise est le plus important fabricant de téléphones intelligents au monde, mais son rang est menacé par les Apple, Google et Research in Motion.

«Aujourd’hui, notre riposte pour le leadership dans le domaine des téléphones intelligents passe à la haute vitesse», a déclaré Niklas Savander, un dirigeant de Nokia. Il a rappelé que lors du dernier trimestre, plus de gens ont «acheté de téléphones intelligents Nokia que d’appareils Apple et Android combinés».

Selon la firme Comscore, les parts de marché de Nokia ont diminué de plus de 14% depuis juillet 2009.

La «riposte» de Nokia prend la forme de deux nouveaux appareils, le E7 et le C7, et d’une version améliorée du C6.

Tous trois fonctionnent sous le système d’exploitation Symbian. Le E7, avec son clavier querty, est destiné à une clientèle d’affaires, tandis que les C6 et C7 disposent d’un écran tactile et sont davantage destinés à un grand public.

Share Via : AddThis

27
Oct
10

Android pourrait rattraper Symbian

Le système Android de Google pour les téléphones cellulaires pourrait faire presque jeu égal avec Symbian (Nokia) en 2014, surpassant de loin Research in Motion (Blackberry) qui poursuivrait son déclin, selon une étude du cabinet Gartner.

Cette projection sur quatre ans table également sur un reflux du système Apple, qui culminerait à 17,1% de part de marché en 2011, et un échec de Microsoft pour s’imposer avec le nouveau système Windows Phone.

Gartner prédit qu’Android, lancé fin 2008, s’imposera au deuxième rang des systèmes d’exploitation pour téléphones portables dès cette année, avec une part de marché qui bondirait à 17,7%, contre seulement 3,9% en 2009. Cette part de marché atteindrait 22,2% en 2011 et 29,6% en 2014, talonnant alors Symbian.

Le système de Nokia, que le nouveau directeur général Stephen Elop, recruté vendredi chez Microsoft, sera chargé de relancer, poursuivrait parallèlement son déclin, passant de 46,9% en 2009 à 40,1% cette année, puis 34,2% en 2011 et 30,2% en 2014.

Le canadien RIM, pionnier des téléphones multifonctions, poursuivrait également son déclin, avec 19,9% en 2009, 17,5% cette année, 15% en 2011 et 11,7% en 2014.

Le numéro trois de l’an dernier, Apple, progresserait de 14,4% en 2009 à 15,4% cette année puis 17,1% en 2011, avant de retomber à 14,9% en 2014.

Enfin Microsoft, qui tente de se relancer sur ce segment, échouerait à s’imposer: après avoir reculé de 8,7% à 4,7% entre 2009 et 2010, il ne remonterait qu’à 5,2% en 2011 avant de rechuter à 3,9% en 2014.

«Nous pensons que les parts de marché des systèmes d’exploitation va se cristalliser autour de certains fournisseurs clés qui sont le mieux soutenus par les opérateurs et les développeurs, et bénéficient d’une forte image de marque auprès des clients, consommateurs et professionnels», a résumé l’analyste de Gartner Roberta Cozza, en tablant encore sur une «forte croissance» des téléphones multifonctions au deuxième semestre 2010 et en 2011.

Share Via : AddThis

12
Oct
10

Le marché mondial des téléphones intelligents en plein essor

Le cabinet de recherches marketing IDC prévoit des ventes mondiales de téléphones intelligents qui se chiffreront autour de 269,6 millions d’unités pour l’année 2010, soit une augmentation de 55,4% des ventes par rapport aux chiffres de 2009, qui s’élèvent à 173,5 millions d’unités.

Le marché mondial des téléphones intelligents est en plein essor depuis les douze derniers mois, et la demande pour ces appareils mobiles tout-en-un est beaucoup plus forte que ne le laissaient présager les estimations initiales, selon un communiqué d’IDC (International Data Corporation) du 7 septembre.

«Le téléphone intelligent est le catalyseur qui explique le regain d’énergie du marché mondial des téléphones cette année», explique Kevin Restivo, analyste senior des recherches de l’équipe Worldwide Quarterly Mobile Phone Tracker d’IDC.

La demande pour ce type de téléphones convergents devrait continuer de croître au moment où les consommateurs mettent les mains sur les nouveaux appareils à la mode, comme le BlackBerry Torch, l’EVO 4G et l’iPhone 4, pendant la deuxième moitié de cette année.

«L’arrivée de nouveaux produits et la frénésie d’achats de cellulaires prévue pour la seconde moitié de l’année poussera le marché bien au-delà des prévisions initiales», explique Restivo.
Les cinq systèmes d’exploitation pour téléphones les plus utilisés continueront de se battre pour des parts de marché au cours des quatre prochaines années, selon IDC.

«Des leaders de longue date dans le domaine des systèmes d’exploitation pour téléphones intelligents, comme BlackBerry, Symbian et Windows Mobile sont sur le point de sortir (ou ont déjà sorti) les versions mises à jour de leurs systèmes d’exploitation, afin d’entrer en concurrence avec les nouveaux venus, Android et l’iOS», ajoute Ramon Llamas, analyste senior des recherches de l’équipe Mobile Devices Technology and Trends d’IDC.

Le système d’exploitation Symbian OS de Nokia doit rester au sommet de la chaîne alimentaire des téléphones en 2014, selon les prévisions, avec 32,9% de parts de marché (une baisse de 18% par rapport à son taux de parts de marchés actuel, qui est de 40,1%). Cependant, tous les regards seront rivés sur le système d’exploitation de Google, Android, qui doit grimper de 8 points d’ici-là, pour passer de 16,3% en 2010 à 24,6% de parts de marché en 2014, selon les prévisions.

IDC prévoit que le système d’exploitation du BlackBerry (de la marque RIM) perdra des parts de marché pour atteindre 17,3% de parts de marché en 2014, que l’iOS d’Apple verra ses parts de marché diminuer par rapport à ses concurrents pour atteindre 10,9%, et que Windows Mobile gagnera des parts de marché, pour atteindre 9,8% d’ici 2014

Share Via : AddThis

29
Sep
10

l’expert stratège mobile en video

Share Via : AddThis

29
Juin
10

Adobe lance la version définitive de Flash 10.1 pour les appareils mobiles

Après le lancement de sa version pour ordinateur, Adobe annonce maintenant la disponibilité de son lecteur Flash 10.1 en version définitive. Elle est prête à être installée sur les téléphones intelligents ou des tablettes roulant sous le plus récent système d’exploitation de Google, Android 2.2 (Froyo).

La version 10.1 de Flash a bénéficié d’une réécriture complète, qui ne prend en considération que le contenu affiché. Elle est donc optimisée pour les appareils mobiles et apporte notamment le décodage matériel du H.264.

De plus, Flash 10.1 supporte la capacité multitouche des appareils mobiles, gère l’accéléromètre et l’affichage sur des écrans de taille réduite grâce à son SmartZoom et le mode plein écran.

Adobe précise qu’une version compatible avec les autres systèmes d’exploitation mobiles (Windows Phone 7, WebOS de Palm/HP, BlackBerry OS, LiMo Platform, MeeGo et Symbian OS – l’iOS d’Apple est évidemment exclu) sera rendue disponible au cours des prochains mois. Néanmoins, les téléphones ou les tablettes sur lesquels Flash 10.1 sera installé devront être assez puissants pour gérer correctement ce module d’extension.

La version définitive de Flash 10.1 est disponible par l’intermédiaire de l’Android Market et est destinée uniquement aux terminaux sélectionnés par Adobe. Les modèles plus anciens de téléphones ont été exclus, dans le but d’éviter des problèmes de performances de Flash.

Parmi les téléphones compatibles avec Flash 10.1 se retrouvent: le Nexus One de Google, la tablette Streak de Dell, les HTC Desire et Incredible, le Milestone (Droid) de Motorola et le Samsung Galaxy S.

Certains modèles de netbook, de smartbook et autres appareils connectés à Internet pourront aussi tirer profit de Flash 10.1.

Source : Aude Boivin Filion

Share Via : AddThis

01
Juin
10

McAfee investit dans la sécurité mobile

Le spécialiste de la sécurité informatique annonce son intention d’acquérir Trust Digital, une société américaine spécialisée dans la sécurité sur appareils mobiles.

Trust Digital développe des applications de protection et de gestion centralisée pour les flottes de téléphones mobiles. Ses applications sont disponibles pour iPhone, Android, Symbian, Windows Mobile et WebOS. De plus, l’entreprise commercialise une plate-forme complète pour l’administration centralisée des terminaux mobiles en entreprise.

Cette expertise sera intégrée à McAfee Mobile Security qui offre déjà des services de chiffrement de données et de protection antivirus. McAfee souhaite ainsi profiter de l’adoption croissante des téléphones intelligents en entreprise en devenant un fournisseur de solutions de sécurité global.

C’est le second achat de l’entreprise dans le secteur de la sécurité mobile. En 2007, elle avait en effet acquis SafeBoot pour 350 millions de dollars américains. La valeur de la présente transaction n’a pas été communiquée.

Source : Anne-Caroline Desplanques

Share Via : AddThis

21
Mai
10

Les téléphones cellulaires en hausse de 17%

Nokia reste le leader incontesté des constructeurs de téléphones mobiles et de smartphones avec 35% de parts de marché pour 110 millions d’unités vendues.

Au premier trimestre 2010, les ventes mondiales de téléphones mobiles ont augmenté de 17%, par rapport à la même période un an plus tôt.

Selon les chiffres publiés par l’analyste Gartner le 19 mai, les ventes de smartphones ont progressé à elles seules de 48,7% pour atteindre 54,3 millions d’unités vendues.

Nokia reste le leader incontesté des constructeurs de téléphones mobiles et de smartphones avec 35% de parts de marché pour 110 millions d’unités vendues.

Suivent Samsung (64,89 millions) et LG (27,19 millions). Gartner note l’entrée dans le top 5 de Research In Motion (RIM), fabricant des BlackBerry, qui a vendu 10,5 millions d’appareils et représente désormais 3,4% de part de marché.

Quant à Apple, en une année, sa part de marché a quasiment doublé, passant de 1,5% au premier trimestre 2009 contre 2,7% en ce début d’année.

En ce qui concerne le marché spécifique des smartphones, le système Symbian de Nokia est en tête des ventes, avec 24,06 millions. Le système perd toutefois des parts de marché, passant de 48,8% en 2009 contre 44,3% cette année.

La plus forte progression est à mettre au crédit du système Android, qui passe en un an de 1,6% à 9,6% de part de marché, pour 5,21 millions d’unités vendues. Apple, avec sa plateforme iPhone, s’en sort bien avec 8,35 millions de smartphones vendus et une part de marché atteignant 15,4%, contre 10,5% au premier trimestre 2009.

Est à noter la forte baisse des smartphones fonctionnant sous plateforme Microsoft Windows Mobile. Au premier trimestre 2009, ce système représentait 10,2% de part de marché, contre 6,8 actuellement.

Source : RelaxNews

Share Via : AddThis




Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 724 autres abonnés

Follow Us

                   

Didjet : Calendar

août 2020
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31