Posts Tagged ‘SMS/MMS

19
Mai
11

SMS marketing: 70 milliards $ US de revenus en 2016

D’après Juniper Research, une agence de recherche spécialisée dans le marketing mobile, les techniques de SMS marketing A2P devraient croître à un rythme très soutenu d’ici à 2016, et représenter un marché de plus en plus juteux pour les différents acteurs du marketing mobile.

Selon une étude menée par Juniper Research, les usages dérivés du SMS A2P (messages SMS émis de l’application mobile vers l’utilisateur et vice et versa) devraient générer plus de 70 milliards $ US de revenu à l’horizon 2016. Le SMS A2P est notamment utilisé par les secteurs de la finance, de la publicité et du marketing, ainsi que les administrations publiques, les services de billetteries électroniques ou encore les systèmes de votes virtuels (télévision), pour l’envoi/réception de messages texte via les plateformes mobiles.

Il permet par exemple aux banques d’envoyer des informations en temps réel sur les retraits bancaires effectués par leurs clients. Les applications de SMS P2A (de l’utilisateur à l’application) permettent quant à elles aux utilisateurs d’envoyer des informations texte notifiant leurs fournisseurs de services en ligne.

Selon le rapporteur de cette étude : «Le SMS marketing continue d’être très attractif pour de nombreuses raisons. Le fait qu’il soit multiplateforme et compatible avec pratiquement n’importe quel terminal mobile participe de son intérêt, ce qui lui permet de surpasser tout autre moyen de communication par texte. A l’inverse d’autres outils de messagerie, les marques savent qu’elles pourront atteindre la quasi-totalité de leur audience.»

Toujours selon l’étude, les systèmes d’émission et de réception de messages multimédia (MMS) devraient quant à eux continuer leur expansion, mais à un rythme moins soutenu que les applications SMS.

par Nicolas Laffont

Share Via : AddThis

Publicités
19
Mai
11

La FCC met en place des alertes géolocalisées

Nouvelle initiative sécuritaire des américains. Aux USA, la FCC a décidé que des alertes géo-localisées seraient dorénavant envoyées automatiquement sur les téléphones mobiles des américains lors d’événements de crises majeures. Ceci concerne les catastrophe naturelles (Tsunamis, Cyclones, Ouragans) mais aussi les attentats terroristes. Des messages d’avertissements qui viendront en complément de ceux émis par la radio et la télévision et qui seront relayés par les quatre principaux opérateurs du territoire (AT&T, Verizon, Sprint et T-Mobile). Excepté concernant les alertes émanant de la présidence des Etats Unis, les utilisateurs pourront se désinscrire. il est aussi important de souligner que tous les téléphones ne sont pas équipés du chipset nécessaire à la réception de ces alertes et que même si la plupart en sont équipés, il leur faudra pour certains appliquer une mise à jour logicielle pour activer ce nouveau service.

Pour en savoir plus… Clicker ici

Share Via : AddThis

20
Oct
10

Près de 200 000 textos envoyés chaque seconde

Le nombre de SMS (messages textes par téléphone portable) envoyés ces trois dernières années dans le monde a triplé, atteignant 6100 milliards en 2010, soit près de 200 000 par seconde, selon des données publiées mardi par l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Près de 6100 milliards de SMS ont été envoyés en 2010, contre 1.800 milliards en 2007, précise l’UIT, alors que l’ONU s’apprête à célébrer mercredi sa première Journée mondiale de la statistique.

«En supposant un coût moyen de 0,07 dollar par SMS, le trafic de SMS en 2010 a engendré 14 000 dollars de revenus par seconde», explique un document de l’agence onusienne chargée des questions relatives aux technologies de l’information et de la communication.

Parmi les plus grands utilisateurs de SMS figurent les États-Unis et les Philippines, représentant à eux deux 35% des «textos» envoyés.

Plus de 90% de la population mondiale a désormais accès aux réseaux de téléphonie mobile, selon l’UIT.

Le 14 octobre, l’ONU a appelé les pays en développement à prendre davantage de mesures pour élargir l’accès aux téléphones mobiles qui se sont révélés être un facteur non négligeable de lutte contre la pauvreté.

L’appareil crée des cercles vertueux en stimulant et en augmentant la productivité des utilisateurs, selon un rapport de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced) relevant que l’industrie manufacturière des TIC (technologies de l’information et de la communication) a «largement contribué à l’amélioration des revenus des pauvres», en créant «25 millions d’emplois pour la main-d’oeuvre rurale migrant vers les villes».

Son taux de pénétration dans les pays les moins développés est passé de 2 à 25 abonnements pour 100 habitants ces dernières années, selon les données de l’agence onusienne

Share Via : AddThis

14
Oct
10

les Japonais naviguent sur le web, les Américains textent

On observe des différences marquées dans l’utilisation quotidienne des mobiles selon les régions: les Japonais se connectent à internet, alors que les Européens envoient des textos.

Les consommateurs Japonais sont les plus prompts à utiliser leur téléphone portable pour surfer sur le web, d’après le rapport de l’institut comScore.

Environ 75% d’entre eux utilisent des applications ou téléchargent du contenu sur leur mobile. Les chiffres sont beaucoup plus bas en Occident, où seulement 43,7% des Américains et 38,5% des Européens se connectent à internet via leur téléphone.

«L’utilisation du téléphone portable continue de se développer dans le monde, grâce aux nouvelles technologies et au nombre croissant de contenus produits pour ce média», a déclaré Mark Donovan, Vice-Président de comScore en charge des téléphones portables.

«Mais il existe des différences prononcées dans la façon dont les gens utilisent leur téléphone ou dans le choix des marques, encore plus que pour les PC. Cela s’explique en partie par l’énorme choix proposé aux clients».

Les Japonais bénéficient de l’omniprésence dans le pays des modèles de mobiles les plus sophistiqués. La plupart des revendeurs japonais offrent aussi l’accès à leur propre boutique d’applications et plates-formes internet, et ont multiplié les efforts pour offrir à leurs clients des contenus internet adaptés aux mobiles.

Au mois de juin, 42,3% des Japonais ont ainsi utilisé des applications pour leur mobile, contre 31,1% des Américains et 24,9% des Européens.

Les Japonais préfèrent le courriel pour communiquer avec leurs amis, alors que les Américains sont les champions de la messagerie instantanée sur leur téléphone. Les Européens sont 81,7% à envoyer des SMS, contre seulement 66,8% des Américains et 40,1% des Japonais (chiffres du mois de juin).

Aux États-Unis, les usagers se servent davantage de leur mobile pour se connecter aux réseaux sociaux ou aux blogues: 21.3%, contre seulement 17% au Japon et 14,7% en Europe, toujours selon comScore

Share Via : AddThis

07
Juin
10

Les revenus de pub mobile grimpent de 347% au Canada

Les revenus de la publicité mobile au Canada ont atteint 11,9 millions de dollars en 2008, une hausse de 347% par rapport aux chiffres de 2007, selon ce qu’a révélé mercredi le Bureau de la publicité interactive du Canada.

L’organisme prédit également qu’en 2009, les revenus de la publicité mobile au Canada devraient de nouveau croître de plus de 50% et atteindre un montant estimatif de 18 millions.

Les dix principaux joueurs de la publicité mobile qui ont participé à cette enquête ont généré 79% des revenus nets totaux de la publicité mobile en 2008.

Le contenu mobile et la publicité mobile (affichage/commandites) ont été les principaux moteurs de cette augmentation. Ils ont connu des taux de croissance de plus de 2000% en 2008, ce qui les a propulsés à la première et deuxième place, avec des revenus de 5,1 et 3,3 millions respectivement pour chaque véhicule.

Messagerie mobile (SMS), le véhicule de publicité mobile dominant en 2006-2007, occupe maintenant la troisième place, même si les revenus pour ce véhicule ont augmenté de 54%, pour atteindre 3,2 millions en 2008.

Presque tous les revenus (98%) de la publicité mobile au Canada ont été générés par ces trois véhicules en 2008.

Toutes les formes de publicité mobile connaissent une croissance rapide année après année, à l’exception de la recherche mobile qui était encore pratiquement inexistante en 2008.

Les campagnes de télécommunications comptaient pour plus de la moitié (52%) de tous les revenus de publicité mobile déclarés au Canada. Les deux plus grandes catégories de publicité suivantes ont été les Produits emballés (15%) et le secteur de l’Automobile.

Les catégories Médias/divertissement, Détail et Technologie étaient toutes dans un intervalle de 5 à 6%, tandis que les catégories Financier et Loisirs comptaient chacune pour 2% des revenus de la publicité mobile.

Share Via : AddThis

26
Avr
10

Les utilisateurs de mobiles passent la moitié de leur temps sur les réseaux sociaux

L’entreprise Ground Truth spécialisée en analyse d’utilisation de la technologie mobile dévoile les chiffres d’une étude récente.

Ainsi, plus de la moitié du temps passé sur Internet via les appareils mobiles est accaparé par les activités liées aux réseaux sociaux tels Facebook, Twitter, etc.

«C’est la première fois que l’on peut vraiment quantifier ce que tout le monde croyait», affirme le vice-président marketing de Ground Truth, Evan Neufeld. «Le temps passé sur des réseaux sociaux équivaut à 59,83% du temps total passé en ligne.

C’est une illustration très nette de l’mpact de tels réseaux sur le trafic des appareils mobiles.»

% de temps passé par les utilisateurs de mobiles aux États-Unis

  • Réseaux sociaux: 59,83
  • Portails: 13,65
  • Opérateurs: 9,02
  • Messagerie: 7,35
  • Téléchargements: 1,27
  • Autres: 8,88

«Facebook et MySpace sont les passe-temps les plus achalandés sur un PC, mais des sites tels MocoSpace et AirG reçoivent plus d’attention sur des téléphones portables. À titre d’exemple, chaque usager MocoSpace passe plus d’une heure de plus sur ce site qu’un usager moyen de Facebook», explique Neufeld.

«Cette nouvelle information indique qu’il y a tout un nouvel univers média jusqu’ici ignoré auquel les publicitaires devraient s’attarder. Cela indique également que les médias traditionnels qui ne s’intéressent pas ou peu à l’Internet mobile risquent de perdre une grande part de marché auprès des plus petites entreprises qui s’y attardent davantage.»

Source : Martin Morin

22
Avr
10

Les adolescents inondent le monde de SMS

Devant même le simple coup de fil, le SMS est devenu le moyen de communication privilégié des adolescents, la moitié d’entre eux envoyant au moins 50 textos par jour, soit 1500 SMS par mois, selon une enquête américaine publiée mardi.

Les trois-quarts des adolescents américains âgés de 12 à 17 ans ont désormais un téléphone portable contre 45% en 2004 et 72% d’entre eux «textent» contre 51% en 2006. Deux tiers des adolescents affirment en outre que pour communiquer avec leurs amis ils préfèrent le SMS plutôt qu’un coup de fil, selon une enquête du Pew Research Center.

Une large majorité des adolescents (54%) utilisent les SMS quotidiennement et une bonne moitié affirment envoyer au moins 50 textos par jour, ce qui revient à 1500 SMS par mois.

Un jeune sur trois envoie 100 SMS par jour, soit 3000 par mois et 14%, soit un sur sept, tapotent sur leur portable au rythme de 6.000 SMS par mois soit 200 par jour.

Les filles sont encore plus portées sur les SMS que les garçons: 80 messages sont reçus et envoyés chaque jour pour les filles en moyenne contre 30 pour les garçons. 59% des filles vont envoyer un SMS juste pour «dire bonjour» quand 42% des garçons le font.

Il reste un cinquième d’adolescents aux États-Unis qui demeurent réfractaires aux SMS, 22% d’entre eux n’en envoyant qu’1 à 10 par jour.

Face à l’invasion du cellulaire, 64% des parents affirment regarder le contenu du téléphone de leurs enfants et 62% l’ont parfois confisqué à titre de punition.

Même si 62% des adolescents reconnaissent que le cellulaire est interdit en classe, 64% affirment avoir envoyé des SMS pendant des cours.

Pour un cinquième des adolescents, notamment ceux appartenant aux milieux les plus démunis, le téléphone portable est le seul moyen d’avoir accès à l’internet même si l’accès est plus cher.

Dans une vaste majorité des cas, ce sont les parents qui paient la facture du téléphone portable.

Au volant, plus de la moitié (52%) des 16 à 17 ans qui ont un portable et sont autorisés à conduire dès cet âge, reconnaissent parler au téléphone en conduisant.




Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 724 autres abonnés

Follow Us

                   

Didjet : Calendar

décembre 2017
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031