Posts Tagged ‘textos

30
Avr
13

Coca-Cola App Reaches Mobile Employees

Before every employee (brought or was issued) a mobile device, they were pretty much expected to haul their laptop or utilize the hotel business center while on the road. Such was the case in 2006 when Coca-Cola built an internal travel management system to help enforce compliance on corporate policy around travel requirements. read more

Source : Mobile Enterprise

Share Via : AddThis

Publicités
15
Jan
13

The future of gamification and how it can be used in your mobile strategy

Gamification is defined by Wikipedia as « the use of game-thinking and game mechanics in non-game contexts in order to engage users and solve problems. »

Anybody who plays video games is familiar with this approach. Reward points are accumulated until they can be redeemed for reaching a new level, badges, prizes, virtual currency, etc.

Today, gamification is used in many applications such as building engagement and customer loyalty. Foursquare, a location-based mobile app, is popular among retailers by rewarding customers who check in at a store’s physical location. Foursquare users who check in the most often receive a ‘Mayor’ badge or other special promotions specifically for them.

Big brands such as Best Buy and Pepsi have used gamification to reward customers during the Super Bowl. Kraft Foods and P&G reward customers who play mobile games with gift cards and free samples.

But gamification is not limited to consumer goods or retail. There are health-related gamification apps which encourage good habits like exercising.
In Fitocracy, users gain points by working out, participating in group challenges and achieving fitness milestones.

In fact, gamification can be applied to many settings, such as learning (known as edutainment), employee training, human resources, project management, call centres, sustainability, market surveys, etc.

As most of these gamification apps are used on smartphones or tablets, the connection to mobile marketing is undeniable. Talk to one of our Didjet experts about starting off 2013 with your own gamification app.

Cheers,
Daniel St-Pierre

Share Via : AddThis

07
Déc
10

Québec: 42% des propriétaires de téléphones intelligents n’utilisent pas encore Internet

Au Québec, 42% des détenteurs de smartphones n’utilisent pas Internet, avance Najoua Kooli du Cefrio. Pourtant, dans la province le mobile devient de plus en plus populaire pour naviguer sur Internet.
Aujourd’hui, 13% des adultes québécois consultent Internet à partir d’un mobile. Les Québécois ont embarqué plus rapidement sur les téléphones intelligents que sur les téléphones cellulaires. D’ailleurs, dans ce domaine le Québec se mesure aux États-Unis, remarque la directrice des projets du Cefrio (Centre francophone d’informatisation des organisations).

Cette dernière est venue présenter ce mercredi les résultats de ses recherches sur l’utilisation du mobile au Québec à la 9e édition de la conférence Webcom.

Selon la conférencière, dans cinq ans l’utilisation d’Internet sur mobile dépassera celle sur les PC. Mme Kooli abonde ainsi dans le même sens que l’analyste américaine Mary Meeker, qui a dressé les tendances liées à Internet hier au Web 2.0 Summit à San Francisco.

Parmi les «mobinautes» québécois, 80% consultent leurs courriels, 69% envoient des messages textes, 54% regardent des vidéos et 36% jouent à des jeux vidéo. D’autre part, 58% utilisent des services de géolocalisation, dont 26% des services de géolocalisation sociale.

Les habitudes d’utilisation entre les femmes et les hommes ne différeraient pas beaucoup, bien que les femmes passeraient plus de temps à jouer et les hommes plus de temps à faire des «check-in» sur Foursquare.

Avec la croissance de l’internet mobile, les propriétaires de sites devront se préparer à adapter leurs plateformes à ce nouveau format, y compris les détaillants en ligne. En effet, actuellement 33% des mobinautes québécois font des achats avec leur téléphone. Il reste à savoir si les fournisseurs seront prêts à offrir des forfaits permettant le développement de l’usage du mobile, note Mme Kooli.

Share Via : AddThis

07
Juin
10

Les revenus de pub mobile grimpent de 347% au Canada

Les revenus de la publicité mobile au Canada ont atteint 11,9 millions de dollars en 2008, une hausse de 347% par rapport aux chiffres de 2007, selon ce qu’a révélé mercredi le Bureau de la publicité interactive du Canada.

L’organisme prédit également qu’en 2009, les revenus de la publicité mobile au Canada devraient de nouveau croître de plus de 50% et atteindre un montant estimatif de 18 millions.

Les dix principaux joueurs de la publicité mobile qui ont participé à cette enquête ont généré 79% des revenus nets totaux de la publicité mobile en 2008.

Le contenu mobile et la publicité mobile (affichage/commandites) ont été les principaux moteurs de cette augmentation. Ils ont connu des taux de croissance de plus de 2000% en 2008, ce qui les a propulsés à la première et deuxième place, avec des revenus de 5,1 et 3,3 millions respectivement pour chaque véhicule.

Messagerie mobile (SMS), le véhicule de publicité mobile dominant en 2006-2007, occupe maintenant la troisième place, même si les revenus pour ce véhicule ont augmenté de 54%, pour atteindre 3,2 millions en 2008.

Presque tous les revenus (98%) de la publicité mobile au Canada ont été générés par ces trois véhicules en 2008.

Toutes les formes de publicité mobile connaissent une croissance rapide année après année, à l’exception de la recherche mobile qui était encore pratiquement inexistante en 2008.

Les campagnes de télécommunications comptaient pour plus de la moitié (52%) de tous les revenus de publicité mobile déclarés au Canada. Les deux plus grandes catégories de publicité suivantes ont été les Produits emballés (15%) et le secteur de l’Automobile.

Les catégories Médias/divertissement, Détail et Technologie étaient toutes dans un intervalle de 5 à 6%, tandis que les catégories Financier et Loisirs comptaient chacune pour 2% des revenus de la publicité mobile.

Share Via : AddThis

06
Mai
10

La moitié de la planète sur Internet mobile d’ici 2015?

C’est ce que prévoit le géant des télécommunications Ericsson, qui estime que 3,5 milliards d’utilisateurs seront branchés d’ici cinq ans.

C’est un saut important par rapport aux 400 millions utilisateurs actuels.

Ericsson va même plus loin dans ses prévisions, et a confié à l’organisme de presse AFP que près de 6 milliards de personnes seront abonnées à un mobile d’ici… 10 ans.
Environ 3,5 milliards de personnes utilisent présentement la technologie deuxième génération (voix et SMS) des téléphones mobiles; 400 millions se tournent plutôt vers la téléphonie haut débit 3G.

Il est estimé que plus tard cette année, le trafic utilisé par la voix sera devancé pour la toute première fois par le volume dédié aux données.

Reste à voir de quelle façon s’adapteront les opérateurs de mobiles dans l’avenir; remplaceront-ils les traditionnels comptes à prix fixe par une facturation adaptée en fonction du trafic, ce qui pourrait avoir comme conséquence une augmentation substantielle de leurs profits.

Source : Martin Morin

Share Via : AddThis

22
Avr
10

Les adolescents inondent le monde de SMS

Devant même le simple coup de fil, le SMS est devenu le moyen de communication privilégié des adolescents, la moitié d’entre eux envoyant au moins 50 textos par jour, soit 1500 SMS par mois, selon une enquête américaine publiée mardi.

Les trois-quarts des adolescents américains âgés de 12 à 17 ans ont désormais un téléphone portable contre 45% en 2004 et 72% d’entre eux «textent» contre 51% en 2006. Deux tiers des adolescents affirment en outre que pour communiquer avec leurs amis ils préfèrent le SMS plutôt qu’un coup de fil, selon une enquête du Pew Research Center.

Une large majorité des adolescents (54%) utilisent les SMS quotidiennement et une bonne moitié affirment envoyer au moins 50 textos par jour, ce qui revient à 1500 SMS par mois.

Un jeune sur trois envoie 100 SMS par jour, soit 3000 par mois et 14%, soit un sur sept, tapotent sur leur portable au rythme de 6.000 SMS par mois soit 200 par jour.

Les filles sont encore plus portées sur les SMS que les garçons: 80 messages sont reçus et envoyés chaque jour pour les filles en moyenne contre 30 pour les garçons. 59% des filles vont envoyer un SMS juste pour «dire bonjour» quand 42% des garçons le font.

Il reste un cinquième d’adolescents aux États-Unis qui demeurent réfractaires aux SMS, 22% d’entre eux n’en envoyant qu’1 à 10 par jour.

Face à l’invasion du cellulaire, 64% des parents affirment regarder le contenu du téléphone de leurs enfants et 62% l’ont parfois confisqué à titre de punition.

Même si 62% des adolescents reconnaissent que le cellulaire est interdit en classe, 64% affirment avoir envoyé des SMS pendant des cours.

Pour un cinquième des adolescents, notamment ceux appartenant aux milieux les plus démunis, le téléphone portable est le seul moyen d’avoir accès à l’internet même si l’accès est plus cher.

Dans une vaste majorité des cas, ce sont les parents qui paient la facture du téléphone portable.

Au volant, plus de la moitié (52%) des 16 à 17 ans qui ont un portable et sont autorisés à conduire dès cet âge, reconnaissent parler au téléphone en conduisant.

22
Avr
10

les adolescents ont bien un mobile greffé à leur main

Une étude américaine démontre à quel point le cellulaire est devenu un outil indispensable chez les adolescents. Ces derniers utilisent principalement leur mobile pour inonder leurs amis de textos, mais de plus en plus pour des fins de divertissement.

Le mobile est si important aux yeux des adolescents que 80 % des répondants disent s’être déjà endormis en ayant leur cellulaire dans leur lit ou à proximité. Par exemple, certains jeunes le dissimulent sous l’oreiller pour ne pas manquer un minimessage, tandis que d’autres se servent du réveille-matin de leur mobile.

Le rapport publié par Pew et l’American Life Project indique par ailleurs que plus de 25 % des adolescents américains naviguent sur le Web grâce à leur mobile et que 54 % se servent de leur téléphone pour enregistrer des vidéos, contre 60 % qui y écoutent de la musique.

Aussi, les jeunes textent de plus en plus. Sur une période de 18 mois, le pourcentage de jeunes qui envoient des minimessages quotidiennement a grimpé de 38 à 54 %. Les filles envoient ou reçoivent en moyenne 80 textos par jour, contre 30 chez les garçons (10/jr chez les adultes).

Le mobile donne un sens à leur vie

Les téléphones multimédias ont manifestement la cote chez les ados: «Le mobile est devenu l’outil qui leur permet de donner un sens à leur vie en leur permettant de l’archiver», explique Amanda Lenhart, employée chez Pew et l’une des cosignataires du rapport.

Mme Lenhart poursuit en indiquant que le mobile permet aussi aux jeunes d’échapper à la vigilance de leurs parents: «le mobile offre un mode beaucoup privé d’interaction aux jeunes et c’est sûrement la raison pour laquelle ils sont si populaires auprès de cette clientèle». D’autant plus que les parents sont souvent moins calés en informatique que leurs enfants, ce qui les empêche d’accéder à leur univers virtuel à cause des mots de passe protégeant leur mobile.

Une dangereuse tendance: «le sexting»
Le rapport de Pew souligne un autre aspect inquiétant dans l’usage que font les adolescents de leur cellulaire: le «sexting». Les auteurs de l’étude estiment qu’environ 15 % des jeunes ont déjà reçu une image suggestive ou l’image d’une personne presque nue de leur connaissance, par message texte.

Néanmoins, les parents surveillent l’usage du mobile par leurs adolescents: 64 % d’entre eux disent en avoir consulté le carnet d’adresses, l’historique des appels, les textos et les images. Aussi, 62 % des parents ont confisqué le cellulaire de leur ado en guise de punition. Par ailleurs, Pew a trouvé une corrélation positive entre une surveillance parentale limitative et la baisse de l’occurrence du «sexting» chez les jeunes.

L’étude de Pew a été menée au téléphone entre juin et septembre 2009, auprès de 800 jeunes âgés de 12 à 17 ans et de leurs parents.

par Aude Boivin Filion




Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 724 autres abonnés

Follow Us

                   

Didjet : Calendar

octobre 2017
L M M J V S D
« Mai    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Didjet : Tweets

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.