Archive for the 'RIM' Category



28
Oct
10

Nokia présente sa «riposte» à Apple et Google

Le fabricant de téléphones cellulaires Nokia a présenté à Londres trois nouveaux téléphones intelligents.

L’entreprise finlandaise est le plus important fabricant de téléphones intelligents au monde, mais son rang est menacé par les Apple, Google et Research in Motion.

«Aujourd’hui, notre riposte pour le leadership dans le domaine des téléphones intelligents passe à la haute vitesse», a déclaré Niklas Savander, un dirigeant de Nokia. Il a rappelé que lors du dernier trimestre, plus de gens ont «acheté de téléphones intelligents Nokia que d’appareils Apple et Android combinés».

Selon la firme Comscore, les parts de marché de Nokia ont diminué de plus de 14% depuis juillet 2009.

La «riposte» de Nokia prend la forme de deux nouveaux appareils, le E7 et le C7, et d’une version améliorée du C6.

Tous trois fonctionnent sous le système d’exploitation Symbian. Le E7, avec son clavier querty, est destiné à une clientèle d’affaires, tandis que les C6 et C7 disposent d’un écran tactile et sont davantage destinés à un grand public.

Share Via : AddThis

Publicités
27
Oct
10

Android pourrait rattraper Symbian

Le système Android de Google pour les téléphones cellulaires pourrait faire presque jeu égal avec Symbian (Nokia) en 2014, surpassant de loin Research in Motion (Blackberry) qui poursuivrait son déclin, selon une étude du cabinet Gartner.

Cette projection sur quatre ans table également sur un reflux du système Apple, qui culminerait à 17,1% de part de marché en 2011, et un échec de Microsoft pour s’imposer avec le nouveau système Windows Phone.

Gartner prédit qu’Android, lancé fin 2008, s’imposera au deuxième rang des systèmes d’exploitation pour téléphones portables dès cette année, avec une part de marché qui bondirait à 17,7%, contre seulement 3,9% en 2009. Cette part de marché atteindrait 22,2% en 2011 et 29,6% en 2014, talonnant alors Symbian.

Le système de Nokia, que le nouveau directeur général Stephen Elop, recruté vendredi chez Microsoft, sera chargé de relancer, poursuivrait parallèlement son déclin, passant de 46,9% en 2009 à 40,1% cette année, puis 34,2% en 2011 et 30,2% en 2014.

Le canadien RIM, pionnier des téléphones multifonctions, poursuivrait également son déclin, avec 19,9% en 2009, 17,5% cette année, 15% en 2011 et 11,7% en 2014.

Le numéro trois de l’an dernier, Apple, progresserait de 14,4% en 2009 à 15,4% cette année puis 17,1% en 2011, avant de retomber à 14,9% en 2014.

Enfin Microsoft, qui tente de se relancer sur ce segment, échouerait à s’imposer: après avoir reculé de 8,7% à 4,7% entre 2009 et 2010, il ne remonterait qu’à 5,2% en 2011 avant de rechuter à 3,9% en 2014.

«Nous pensons que les parts de marché des systèmes d’exploitation va se cristalliser autour de certains fournisseurs clés qui sont le mieux soutenus par les opérateurs et les développeurs, et bénéficient d’une forte image de marque auprès des clients, consommateurs et professionnels», a résumé l’analyste de Gartner Roberta Cozza, en tablant encore sur une «forte croissance» des téléphones multifonctions au deuxième semestre 2010 et en 2011.

Share Via : AddThis

21
Oct
10

RIM réplique à Steve Jobs

Écorchée par le patron d’Apple lundi, la firme canadienne Research in Motion a répliqué à Steve Jobs.

Dans le cadre d’un appel conférence tenu lundi, Steve Jobs a tenu des propos dur à l’égard de ses concurrents, accusant le système Android de Google d’être «fragmenté» et affirmant qu’aucun consommateur ne voulait de tablettes de sept pouces.

Or, c’est en plein ce que RIM a dévoilé récemment avec son PlayBook, qui sera disponible l’an prochain.

Le coprésident de RIM ne l’a visiblement pas digéré et c’est sur le blogue officiel de Research in Motion qu’il a réagi aux déclarations de Steve Jobs.

«Pour ceux d’entre nous qui vivons à l’extérieur du champ de distorsion de la réalité d’Apple, nous savons que les tablettes de 7 pouces compteront pour une grande partie du marché et nous savons que le support de Flash d’Adobe compte pour les utilisateurs qui veulent une vraie expérience web», écrit Jim Balsillie. Les appareils mobiles d’Apple, dont l’iPad, ne supportent pas le format Flash.

«Nous pensons que plusieurs consommateurs sont fatigués de se faire dire quoi penser par Apple», poursuit Jim Balsillie.

Dans son billet, le cofondateur de RIM réfute également les allégations de Steve Jobs, selon lequel les ventes d’iPhone ont dépassé celles de RIM au cours du dernier trimestre. Il accuse le patron d’Apple de comparer les chiffres de ventes de périodes différentes dans l’année.

À la fin de son billet, il rappelle à Apple ses plus récents déboires. «Comme d’habitude, que le sujet soit les antennes, Flash ou les livraisons, l’histoire est incomplète et tôt ou tard, même les gens à l’intérieur du champ de distorsion d’Apple commenceront à comprendre qu’on ne leur dit que la moitié de l’histoire», conclut-il.

Share Via : AddThis

12
Oct
10

Le marché mondial des téléphones intelligents en plein essor

Le cabinet de recherches marketing IDC prévoit des ventes mondiales de téléphones intelligents qui se chiffreront autour de 269,6 millions d’unités pour l’année 2010, soit une augmentation de 55,4% des ventes par rapport aux chiffres de 2009, qui s’élèvent à 173,5 millions d’unités.

Le marché mondial des téléphones intelligents est en plein essor depuis les douze derniers mois, et la demande pour ces appareils mobiles tout-en-un est beaucoup plus forte que ne le laissaient présager les estimations initiales, selon un communiqué d’IDC (International Data Corporation) du 7 septembre.

«Le téléphone intelligent est le catalyseur qui explique le regain d’énergie du marché mondial des téléphones cette année», explique Kevin Restivo, analyste senior des recherches de l’équipe Worldwide Quarterly Mobile Phone Tracker d’IDC.

La demande pour ce type de téléphones convergents devrait continuer de croître au moment où les consommateurs mettent les mains sur les nouveaux appareils à la mode, comme le BlackBerry Torch, l’EVO 4G et l’iPhone 4, pendant la deuxième moitié de cette année.

«L’arrivée de nouveaux produits et la frénésie d’achats de cellulaires prévue pour la seconde moitié de l’année poussera le marché bien au-delà des prévisions initiales», explique Restivo.
Les cinq systèmes d’exploitation pour téléphones les plus utilisés continueront de se battre pour des parts de marché au cours des quatre prochaines années, selon IDC.

«Des leaders de longue date dans le domaine des systèmes d’exploitation pour téléphones intelligents, comme BlackBerry, Symbian et Windows Mobile sont sur le point de sortir (ou ont déjà sorti) les versions mises à jour de leurs systèmes d’exploitation, afin d’entrer en concurrence avec les nouveaux venus, Android et l’iOS», ajoute Ramon Llamas, analyste senior des recherches de l’équipe Mobile Devices Technology and Trends d’IDC.

Le système d’exploitation Symbian OS de Nokia doit rester au sommet de la chaîne alimentaire des téléphones en 2014, selon les prévisions, avec 32,9% de parts de marché (une baisse de 18% par rapport à son taux de parts de marchés actuel, qui est de 40,1%). Cependant, tous les regards seront rivés sur le système d’exploitation de Google, Android, qui doit grimper de 8 points d’ici-là, pour passer de 16,3% en 2010 à 24,6% de parts de marché en 2014, selon les prévisions.

IDC prévoit que le système d’exploitation du BlackBerry (de la marque RIM) perdra des parts de marché pour atteindre 17,3% de parts de marché en 2014, que l’iOS d’Apple verra ses parts de marché diminuer par rapport à ses concurrents pour atteindre 10,9%, et que Windows Mobile gagnera des parts de marché, pour atteindre 9,8% d’ici 2014

Share Via : AddThis

30
Sep
10

Le PlayBook en huit points…

RIM a dévoilé la tablette numérique BlackBerry PlayBook, un appareil qui rivalise d’audace avec l’iPad, d’Apple, et qui la précède d’ailleurs dans plusieurs aspects. Du multitâche à la conversation vidéo, voici sa fiche technique en huit points.

7 pouces, haute résolution
Le BlackBerry Torch en a déçu plusieurs simplement de par sa faible résolution graphique. La tablette PlayBook fait mieux, avec un écran tactile de 7 pouces de diagonale, d’une résolution de 1024 x 600 pixels. L’appareil est aussi doté d’un port MicroUSB et d’une connexion WiFi 802.11n.

Conversation vidéo
Un capteur vidéo logé à l’avant de la tablette permet de réaliser des conversations vidéo à partir de la PlayBook. RIM parle de vidéoconférence en haute définition, mais ne donne pas plus de détail sur la compatibilité de ce service avec d’autres, comme Skype, notamment.

Multitâche
Le système logiciel BlackBerry 6 devient ici BlackBerry Tablet, optimisé pour le grand écran. Les nouvelles fonctions sont une gracieuseté de QNX Technologies, une entreprise rachetée l’an dernier par RIM. Détail intéressant, la capacité multitâche de ce système, qui permet de passer d’une application à une autre à travers un menu surgissant.

Compatibilité Flash
Le nouveau fureteur développé par l’équipe de l’ancienne startup Torch Mobile est exploité à fond sur la tablette, optimisé pour le HTML5, mais tout ce même compatible avec le contenu Flash 10.1, un facteur qui plaira aux amateurs de vidéo en ligne. Le fureteur offre un affichage plein écran avec fenêtres multiples.

Partage de connexion 3G via Bluetooth
La tablette PlayBook accède à Internet via WiFi. S’il n’y a pas de réseau sur place, l’appareil peut se jumeler à un téléphone BlackBerry afin de lui soutirer son accès à un réseau 3G via Bluetooth. Comme ça, un utilisateur peut exploiter plus efficacement un seul et unique forfait de données numériques sans fil.

Processeur à double coeur
Le Torch bat au rythme d’un processeur unique de 600 MHz. Le PlayBook a droit à un processeur à double coeur qui lui permet de réagir plus rapidement, atteignant une cadence de 1 GHz.
Compatibilité BES, optimisée pour les entreprises RIM ne ferait pas une tablette incapable de profiter de son entrée exclusive dans les départements TI des grandes entreprises. C’est donc chose évidente que la tablette PlayBook soit prête à se connecter aux serveurs pour entreprises BlackBerry (BES), et soit munie des mêmes fonctions de sécurité que les téléphones intelligents de même marque.

Les inconnues
Seuls détails pour le moment inconnus, le prix de détail de cet appareil, ainsi que l’autonomie de sa pile, qui joueront certainement un grand rôle dans la popularité de cette nouveauté. On sait que les téléphones BlackBerry profitent souvent de promotions spéciales afin de se tailler une place importante dans le marché, on verra si RIM fera la même chose pour ce nouvel appareil.

Source: rim.com

Share Via : AddThis

29
Sep
10

l’expert stratège mobile en video

Share Via : AddThis

19
Août
10

le nouveau BlackBerry Torch

Research In Motion a officiellement dévoilé son plus récent téléphone intelligent, un appareil muni d’un écran tactile et d’un clavier coulissant qui aura comme mission de rivaliser avec le populaire iPhone d’Apple, mais des analystes ont dit douter que le Torch soit suffisamment innovateur pour séduire les consommateurs.

Présenté aux médias lors d’une conférence de presse à New York, le nouveau BlackBerry sera disponible aux États-Unis, la semaine prochaine, via un abonnement de deux ans offert au prix de 199 $.

Au Canada, Bell, Rogers et Telus ont tous dit avoir l’intention de proposer le Torch à leurs clients. Du groupe, Rogers s’est montré le plus précis quant à ses plans, affirmant qu’un lancement de l’appareil aurait lieu «lors des semaines à venir».

Le téléphone comporte maintes fonctionnalités susceptibles de plaire à ses utilisateurs, qui pourront notamment rester en contact avec les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et MySpace, ou encore taper sur un clavier QWERTY coulissant, préféré par certains au clavier des écrans tactiles.

Le Torch est le premier BlackBerry reposant sur le nouveau système d’exploitation lancé par RIM pour rivaliser avec les autres téléphones intelligents qui peuvent naviguer sur le web, jouer de la musique et des vidéos, et évidemment acheminer des appels.

RIM affirme que le nouveau système d’exploitation peut gérer les fils RSS. La plus récente version de son fureteur permet également la navigation par onglets, ce qui favorise la consultation simultanée de plusieurs sites. Elle est aussi conçue pour formater automatiquement le texte, pour rendre la lecture plus aisée.

Une nouvelle fonctionnalité multimédia permettra aux utilisateurs sans fil d’avoir accès à leur bibliothèque iTunes par Wi-Fi et de télécharger des pièces musicales sur leur BlackBerry.
Enfin, le nouveau système d’exploitation du Torch fonctionnera sur plusieurs autres BlackBerry déjà sur le marché.

Des analystes ont estimé mardi que le nouvel appareil représentait un important pas en avant pour RIM et permettrait à l’entreprise de demeurer concurrentielle sur le marché des téléphones intelligents.

RIM n’a cependant pas été en mesure de devancer Apple et de réellement frapper l’imagination avec son annonce, a affirmé Mark Tauschek, directeur de la recherche chez Info-Tech Research Group.

M. Tauschek s’est demandé si le nouveau BlackBerry était assez bon pour se démarquer des autres appareils auprès de consommateurs fortement sollicités.
«Le temps nous le dira, mais j’ai tendance à croire que non», a-t-il dit.

Share Via : AddThis




Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 724 autres abonnés

Follow Us

                   

Didjet : Calendar

avril 2018
L M M J V S D
« Mai    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Didjet : Tweets

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Publicités